Fontaine d'eau et code du travail.

Admin le 11/05/2014
FacebookTwitterGoogle+Share

Fontaine à eau : l’appareil qui simplifie la tâche de l’employeur

Le Code du travail stipule l’obligation de l’employeur de mettre au service de ses employés et ses collaborateurs un point d’eau fraiche et potable. Il s’agit de l’article R425 sur la Santé et la sécurité au travail. Une des possibilités est la fontaine à eau, adaptée au milieu professionnel, et qui s’installe facilement tout en proposant une eau de qualité.

Que dit le Code du travail ?

Fontaine d'eau et la Loi

Fontaine d'eau. Que dit le Code du travail ?

Outre le fait que l’employeur se doive d’instaurer un point d’eau potable et fraîche, il est dans l’obligation de mettre à leur disposition gratuitement au moins une boisson non alcoolisé, notamment si la tâche nécessite de se désaltérer de façon fréquente. Dans ce cas de figure, l’employeur établit une liste des postes de travail sollicités. Le médecin du travail, les délégués du personnel, et le comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail, sont appelés à transmettre leurs avis. Notez que la nature des boissons et leurs aromatisants sont sélectionnés en fonction des attentes des travailleurs, soumises à l’approbation du médecin du travail.

Entretien et hygiène obligatoires

En termes d’emplacement du point d’eau, il est nécessaire que le lieu déterminé réponde à des conditions d’hygiène optimales. Le distributeur se doit d’être positionné à proximité des postes de travail. L’intérêt d’une fontaine à eau est de justement pouvoir se caser aisément dans n’importe quel endroit ce qui simplifie la tâche de l’employeur. Enfin, ce dernier doit être attentif à l’entretien et au bon fonctionnement de ce type d’appareils. Il doit veiller également à la parfaite conservation des boissons, afin d’éliminer tous les risques potentiels de contamination. Certains prestataires prennent en charge ces prestations afin que l'employeur délègue ces interventions à des experts professionnels sans qu'il n'est à gérer directement l'ensemble de ces problématiques.

Et sur le lieu de restauration de l'entreprise ?

Un point d'eau doit également être mis à disposition des salariés dans le local de restauration. Le Code du Travail oblige en effet l'employeur à créer un espace dédié à la restauration si au moins 25 salariés le réclament. Sous ce seuil, l'employeur n'a pas obligation de créer une pièce consacrée à la restauration, puisqu'un simple emplacement, avec un point d'eau accessible suffit légalement. Le local doit comporter un robinet d'eau potable, délivrant à la fois de l'eau fraîche et de l'eau chaude, pour dix personnes. S'il y a vingt personnes concernées, l'employeur doit installer deux robinets, etc. La pièce de restauration, qu'elle prenne la forme d'une cantine, d'un réfectoire ou d'un restaurant collectif, contient également des sièges et des tables en nombre suffisant, ainsi qu'un réfrigérateur pour le stockage et la conservation des aliments, et une plaque chauffante, pour cuisiner.

Créer aussi un espace d'échange et de convivialité au travail

Si auparavant le point d’eau fourni pour les employeurs se résumait à un simple robinet généralement situé dans les toilettes, désormais la fontaine à eau remplit à merveille toutes les obligations signifiées à l’employeur. De plus, les fontaines à eau sur votre lieu de travail créent un lieu de convivialité et d'échange pour vos employés. Elles valorisent aussi votre image vis-à-vis de vos fournisseurs et de vos clients. La fontaine à eau est personnalisable tenant compte par exemple des couleurs de votre entreprise ou de votre logo. Son esthétisme se conjugue à merveille avec ses fonctionnalités représentées par les nombreux accessoires : collecteur de gobelets usagés, poubelles, tapis protecteur, etc.

N’hésitez pas à sélectionner une fontaine à eau qui constitue une valeur ajoutée pour l’image de votre entreprise, tout en répondant dans le même temps aux stipulations établies par le Code du travail.